Westminster Dog Show 2024 : photos des coulisses | Dmshaulers


Les balles de tennis avaient été rangées en toute sécurité lorsque 2 500 chiens et leur entourage humain obéissant ont envahi le centre national de tennis de l’USTA Billie Jean King dans le Queens ce week-end pour l’exposition canine du Westminster Kennel Club.

L’événement a débuté samedi avec des compétitions d’agility, d’obéissance et de plongeon avant de passer lundi aux compétitions plus familières du public local : Best in Breed, Best in Group et Best in Show. Le premier prix sera décerné mardi soir.

Le rapport humain/chien dans le centre de tennis est peut-être de 2 pour 1, mais la balance des pouvoirs favorise les chiens. Il y avait des carlins se promenant dans des poussettes, des Dalmatiens posant comme des statues sur du gazon artificiel et des bassets dont les oreilles étaient collées au menton pour ne pas balayer l’asphalte. Dans une tente réservée au toilettage, un Lhassa apso était soigneusement aplati, tandis que plusieurs caniches miniatures étaient sculptés en topiaires cousues au sud.

L’événement, organisé pour la première fois en 1877, a élu domicile au Madison Square Garden pendant un siècle, mais a été transféré à Lyndhurst, un domaine situé juste à l’extérieur de la ville, au début de la pandémie. C’est la deuxième année que le spectacle a lieu dans la section Flushing du Queens, où le stade Arthur Ashe propose un hébergement de luxe pour les principaux événements du spectacle.

Qu’ils gagnent ou perdent, les chiens se sont extrêmement bien comportés. Les gens, qui proposent une sélection de bières et de gin tonics dans plusieurs stands de concession, ont obtenu des résultats plus variés.

Crédit…Jonah Rosenberg pour le New York Times

Les chiens, qu’ils gagnent ou perdent, restent calmes tout au long de l’épreuve. Les humains, en revanche, couvrent toute la gamme, avec l’excitation, la peur, le bonheur et la destruction sur la table.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *