Russell ne remporte que la deuxième pole en carrière en F1 avec Verstappen sous enquête | Dmshaulers


George Russell n’a décroché que la deuxième pole position de sa carrière en F1 pour décrocher la première place sur la grille du Grand Prix du Canada.

Remarquablement, le pilote Mercedes Russell et Max Verstappen, deuxième sur la grille, ont réalisé exactement le même temps – 72 secondes mortes – mais comme le premier à réaliser l’envol décisif, le Britannique s’alignera devant le triple champion.

Cependant, le pilote Red Bull Verstappen fait l’objet d’une enquête pour n’avoir pas suivi les instructions du directeur de course en Q2. Il semblerait qu’il s’agisse d’une violation de la voie des stands alors que le triple champion s’est forcé à entrer dans la file d’attente des voitures plutôt que d’attendre son tour.

La séance de qualification a été pleine de surprises, avec Sergio Perez de Red Bull éliminé en Q1, Verstappen le plus rapide, tandis que les Ferrari Charles Leclerc et Carlos Sainz ont été éliminés en Q2, apparemment après avoir utilisé des pneus frottés lors de leur dernier tour lancé.

Cela pourrait s’avérer être une pole position cruciale pour Russell puisque le leader de la grille a franchi la ligne d’arrivée en premier lors de chacun des sept derniers Grands Prix. En 2019, Sebastian Vettel a franchi le drapeau à damier après avoir décroché la pole, mais a dû se contenter d’une seconde controversée après avoir écopé d’une pénalité de cinq secondes.

Au total, le pilote pole position a remporté la course 21 fois au cours des 42 éditions de cette épreuve.

En Q3, avec des pneus usés lors du premier run, Russell a établi la référence avec un temps de 1:12.000, suivi de Lewis Hamilton à 0,280 seconde du rythme, et de Verstappen à 0,358 seconde du rythme, suivi d’Oscar Piastri et Fernando Alonso.

Passant aux tendres neufs pour la deuxième course décisive, et avec deux tours rapides possibles sur ce set pour ceux qui sont sortis des stands assez tôt, Piastri a été le premier à battre un temps, mais à 0,103 s de Russell, avant que Norris ne termine à 0,021 s.

À cette époque, le vent a joué un rôle décisif, seul Verstappen étant capable d’améliorer son premier tour et d’égaler Russell, mais connaissant le deuxième sur la ligne, il partira deuxième.

Lando Norris, à seulement 0,021 seconde d’avance, part troisième dans sa McLaren, suivi de Piastri, tandis que Daniel Ricciardo dans sa RB réalise un excellent tour pour partir cinquième aux côtés d’Alonso, Hamilton se qualifiant d’abord comme favori.

Yuki Tsunoda, avec un nouveau contrat RB en poche, part huitième, suivi de Lance Stroll d’Aston Martin et d’Alex Albon dans sa Williams.

Alors que les gouttes de pluie commençaient à tomber au début de la Q2, une file d’attente compréhensible s’est formée pour s’échapper de la voie des stands et sur la piste, où Piastri a posé un premier marqueur crucial avec un temps de 1:12.462, à l’époque six dixièmes d’avance. sur le vice-champion Verstappen, qui roulait en pneus usés pour sa première course.

Russell a ensuite réalisé le meilleur tour de la séance à l’époque en devançant Piastri de 0,139 seconde avant un quasi-accident avec le mur au virage 4 lors d’un run ultérieur qu’il a décrit à la radio comme “Holy moly”.

Avec les temps au tableau pour les 15 pilotes et la pluie approchant, de nouveaux jeux de softs ont été attachés pour les derniers runs volants dans le but d’une fusillade dans le top 10, Norris jetant le gant avec une avance de 1: 12.201. de Tsunoda a réalisé un temps de 1:12.303.

Dans les cinq derniers avec une minute à jouer, Verstappen s’est hissé au cinquième rang avant de se classer septième à la fin d’une séance qui a vu Leclerc et Sainz étonnamment éliminés.

Le duo, après son excellente performance à Monaco il y a quinze jours où Leclerc s’était imposé à domicile, partira 11ème et 12ème. C’est la première fois depuis près de trois ans qu’aucune Ferrari n’atteint la Q3.

Derrière Sainz se trouvera Logan Sargeant sur sa Williams, qui a atteint la Q2 pour la première fois cette année, avec Kevin Magnussen 14e sur sa Haas suivi de l’Alpine de Pierre Gasly.

Devant se trouvaient les deux Mercedes Russell et Hamilton, tous deux en moins de 72 secondes, le premier en 1:11.742 et le second à un quart de seconde de retard, suivis de Norris et Tsunoda.

Au début de la Q1 de 18 minutes, de légères gouttes de pluie ont été signalées dans les virages 7 et 8, mais elles n’ont jamais pris le dessus et n’ont provoqué aucune perturbation.

Verstappen a établi la référence initiale à 1:15.194, mais il a été rapidement dépassé par Norris puis par Stroll, ce dernier affichant un 1:14.519, seulement pour que Russell devance le héros local de quatre dixièmes de seconde.

Entre ces tours, Sainz a subi un moment dans le virage 1 qui l’a forcé à tomber sur l’herbe avant que Norris n’établisse un 1:13.541. Les temps au tour ont continué de chuter à mesure que la piste se durcissait, permettant à Verstappen de prendre la tête en 1:13.368.

Hamilton et Russell ont alors tous deux eu des problèmes, le premier suivant l’avance précoce de Sainz dans le virage 1, tandis que le second a dû prendre l’herbe à la chicane du virage 8/9 pendant un tour lent, mais a récupéré pour décrocher un 1:13.242 sur son prochain tour de poussée.

Dans les quatre dernières minutes, Stroll a ravi son public avec un temps de 1:13.088, avant que Norris ne devienne le premier pilote à descendre sous les 73 secondes avec un 1:12.959, avant que Hamilton ne soit le plus rapide d’un dixième de seconde.

Dans la dernière minute, et sous la pression en 20e, Perez a réalisé un tour qui ne l’a porté qu’au 12e, et avec d’autres derrière lui sur des tours rapides, le Mexicain n’a pu se qualifier que 16e, tout comme Verstappen a réalisé le meilleur tour en Q1 avec le 1er. :12.360, quatre dixièmes d’avance sur le deuxième meilleur Tsunoda.

Stakes Valtteri Bottas, l’Alpine d’Esteban Ocon, a également été éliminé, ainsi qu’une autre surprise de Nico Hulkenberg dans sa Haas, avec Zhou Guanyu, qui a provoqué à deux reprises des drapeaux rouges lors des essais, le plus lent de trois dixièmes de seconde.

Cependant, Zhou partira 19e car Ocon a purgé une pénalité de cinq places suite à sa chute avec son coéquipier Gasly lors du premier tour du récent Grand Prix de Monaco.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *