Mises à jour en direct du Westminster Dog Show 2024 : meilleurs jugements d’exposition et gagnants de groupe | Dmshaulers


Les stars qui se sont rendues à New York le week-end dernier pour se rassembler pour le plus grand événement de leur carrière sont arrivées en voiture avec chauffeur ou en avion entourées d’un entourage. Ils n’avaient même pas sur eux leur propre passeport, et encore moins leurs provisions ou leurs jouets grinçants.

Cependant, chacun d’eux est un très bon chien.

Environ 2 500 les chiens les mieux notés est à New York pour participer au concours de cette année Exposition canine du Westminster Kennel Club. Le jugement de race, l’événement phare, commence lundi, tandis que des centaines d’autres chiens se sont déjà affrontés dans des épreuves testant l’agilité, l’obéissance et la capacité de plonger le plus loin d’un quai.

Entrer dans le spectacle demande des années de formation et d’efforts. Se rendre au salon nécessite une organisation approfondie de la part des propriétaires et des gestionnaires, qui planifient des voyages en voiture ou en avion de plusieurs heures ou jours, emportent des milliers de dollars d’équipement – tables de toilettage, sèche-cheveux de puissance industrielle, laisses, colliers, jouets, pilules et plus – et priez pour que ni les retards ni les annulations ne perturbent leurs projets de voyage.

Les friandises ne sont pas négociables.

“J’essaie de m’approvisionner en friandises saines à ingrédient unique comme du canard lyophilisé ou du foie lyophilisé”, a déclaré Shell Lewis, 71 ans, venu à New York avec un Russell terrier et un Cairn terrier. Cependant, les jours d’exposition, ses chiens reçoivent « quelque chose de spécial et de grande valeur ».

“Cela implique de passer par McDonald’s pour récupérer deux biscuits-saucisses. Je mange les biscuits, ils reçoivent les saucisses”, a-t-elle déclaré.

Aux États-Unis, accumuler des titres lors de compétitions canines locales, régionales et nationales nécessite une conduite constante, les longs voyages étant la norme. La plupart des chiens, disent leurs dresseurs, sont habitués à la route.

Mme Lewis a conduit 14 heures depuis Genève, dans l’Illinois, pour que Spangle, son Russell terrier de 2 ans, participe à l’épreuve d’agilité (Hélas, Spangle a été éliminé lors des séries préliminaires). Mme Lewis a également amené Nora, son Cairn terrier de 7 ans.

“Ils n’ont pas encore appris à conduire”, a déclaré Mme Lewis, “mais ce sont d’excellents voyageurs.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *