La France déclare l’état d’urgence au milieu des manifestations en Nouvelle-Calédonie | Dmshaulers

La France déclare l'état d'urgence au milieu des manifestations en Nouvelle-Calédonie

Le gouvernement français a déclaré mercredi l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie alors qu’il s’efforçait de réprimer les émeutes meurtrières dans la région semi-autonome française du Pacifique.

Les autorités françaises ont entrepris ce qu’elles appellent une “massif” mobilisation des forces de sécurité depuis que de violentes manifestations ont éclaté en Nouvelle-Calédonie cette semaine à propos d’un projet d’amendement à la constitution française qui modifierait les règles de vote local dans la région. Un vote au Parlement français approuvant le changement mardi a déclenché des émeutes nocturnes qui ont fait quatre morts, dont un policier.

“La priorité est de rétablir l’ordre, le calme et la sérénité”, a déclaré mercredi le Premier ministre français Gabriel Attal.

Le gouvernement français a déclaré que plus de 1 800 agents de sécurité étaient déjà sur place et que 500 renforts arriveraient dans les prochaines 24 heures. Lors d’une réunion d’urgence, M. Attal a déclaré que l’armée était déployée pour sécuriser les ports et l’aéroport.

Plusieurs commerces et bâtiments publics, dont des écoles, ont été pillés ou incendiés, selon le Haut-commissariat français. Trois personnes sont mortes dans les troubles, ont indiqué des responsables, et des centaines d’autres ont été blessées, dont 64 policiers et gendarmes, a indiqué le Haut-commissariat de la République de Nouvelle-Calédonie dans un communiqué. annonce. Il n’était pas clair si le bilan des victimes incluait un membre de la gendarmerie mobile, qui, selon le communiqué, est décédé mercredi.

Près de 200 personnes avaient été arrêtées jeudi, heure locale, indique le communiqué, et le ministère de l’Intérieur a émis cinq mandats d’arrêt contre les personnes soupçonnées d’avoir sponsorisé les émeutes.

L’état d’urgence, qui durera 12 jours, donne aux autorités davantage de pouvoirs de police, leur permettant d’imposer des interdictions de circuler, d’assigner des personnes à résidence, d’interdire les manifestations et de mener des descentes sans contrôle judiciaire normal.

Le président Emmanuel Macron, qui a convoqué une réunion d’urgence mercredi, a exprimé ses “sentiments profonds” face à ces morts et sa gratitude envers les forces de sécurité françaises, a indiqué son bureau dans un communiqué.

“Toute violence est intolérable et fera l’objet d’une réponse impitoyable” pour garantir le rétablissement de l’ordre, indique le communiqué, ajoutant que M. Macron avait accueilli favorablement les appels au calme lancés par d’autres responsables.

Signe du sérieux avec lequel les autorités traitent la situation, M. Macron a reporté un voyage prévu jeudi pour inaugurer un nouveau réacteur nucléaire en Normandie.

La France a annexé la Nouvelle-Calédonie, un chapelet d’îles d’environ 270 000 habitants, en 1853. C’était l’une des rares colonies, avec l’Algérie, que la France avait intentionnellement peuplée de colons blancs. Les Kanaks autochtones maintenant représentent environ 40 pour cent de la populationtandis que les Européens en représentent environ un quart.

La perspective de l’indépendance et les inégalités sociales de longue date ont alimenté des décennies de tensions dans la région. La région, qui jouit d’une autonomie rare en France, a organisé trois référendums sur l’indépendance depuis 2018 ; tous ont été rejetés.

Après le conflit armé qui a fait des dizaines de morts dans les années 1980 – un soulèvement connu sous le nom de « Les événements » – le gouvernement français a conclu un accord avec des militants indépendantistes promettant un changement.

L’amendement constitutionnel proposé – qui élargit le droit de vote des citoyens français aux élections provinciales – a touché une nouvelle corde sensible. Les militants indépendantistes de Nouvelle-Calédonie ont exprimé leurs craintes que cela ne dilue leur mouvement et reflètent une tentative plus agressive du gouvernement français d’affirmer sa volonté sur le territoire.

La Nouvelle-Calédonie est un point d’ancrage crucial pour la France dans la région Indo-Pacifique, et les responsables français ont averti qu’une Nouvelle-Calédonie indépendante, inondée de vastes eaux territoriales et de nickel, pourrait rapidement tomber sous la domination chinoise.

Les listes électorales de Nouvelle-Calédonie sont gelées depuis 2007, et seules les personnes inscrites en 1998 étaient considérées comme éligibles pour voter aux élections locales ultérieures. L’amendement donne le droit de vote à tous les citoyens français qui vivent dans la région depuis 10 ans, augmentant ainsi leur nombre d’environ 20 000 à 25 000 personnes, selon Adrian Muckle, professeur agrégé d’histoire à l’Université Victoria de Wellington en Nouvelle-Zélande. , expert de la Nouvelle-Calédonie.

Les tensions se sont accrues au cours des dernières semaines, avec des manifestations devenues violentes lundi soir.

Dans le but d’alléger le fardeau, le gouvernement de M. Macron s’est engagé à ne pas adopter l’amendement constitutionnel – qui nécessiterait la convocation d’une session extraordinaire du Parlement pour un vote – avant la fin juin. Il a également invité des groupes pro- et anti-indépendantistes à des pourparlers pour tenter de parvenir à un accord local.

Le Front de Libération Nationale Kanak et Socialiste, ou FLNKS, le plus grand groupe indépendantiste, a condamné le vote sur l’amendement constitutionnel dans un communiqué. annonce Mercredi, mais a également appelé au calme.

L’offre du gouvernement français d’organiser des pourparlers constitue une “opportunité” pour garantir que “les revendications de chacun, y compris celles qui protestent, puissent être entendues et prises en compte”.

Le Haut-commissariat de France en Nouvelle-Calédonie a déclaré que le couvre-feu imposé mardi à Nouméa, la capitale, resterait en vigueur, ainsi que l’interdiction de tout rassemblement public. L’aéroport international de Nouméa est fermé depuis mardi, tous les vols commerciaux étant annulés et les autorités locales ont annoncé que les écoles resteraient fermées. jusqu’à présent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *